Nouveautés Altissimo 2022 : Des gammes de prises d'escalade pour tous !
Redac : 1

Prises d’escalade Altissimo : interview du shaper


Concepteur “shaper” de prises d’escalade, Thibault Miclo partage la même passion pour l’escalade qu’Altissimo.





À l’origine des nouvelles prises Altissimo cette année, il nous raconte son parcours :

Design et fabrication des prises d’escalade

Comment t'est venue l'envie, le désir de sculpter des prises d'escalade ?


[THIBAULT] J'ai d'abord travaillé pour Altissimo de 2008 à 2012 en tant que salarié à la production des prises puis à la construction, contrôle et maintenance de mur d'escalade. Durant ces années je me suis initié par curiosité à la sculpture de prises, au côté du shaper en poste, Nicolas Huet. Déjà mordu de grimpe, j'ai trouvé dans le shape de prises une façon de m'investir encore un peu plus dans ma passion.


J'ai également vraiment accroché à la création et au bien-être que cela me procure ; sans faire de mysticisme c'est pour moi comme une sorte de méditation de dessiner des courbes, des reliefs, des lignes de fuite...


Aussi, je suis ouvreur et il me semble que les créations de mouvements et de préhensions sont finalement étroitement liés et passionnantes pour moi.






Quelles sont tes sources d'inspirations ? As-tu un cahier des charges ?


[THIBAULT] Mes sources d'inspirations sont vraiment multiples. Elles peuvent venir d'une gestuelle, d'un mouvement, d'une idée d'ouverture de bloc/de voie, du design observé dans d'autres corps de métiers (ameublement, véhicule, architecture,...), d'une œuvre artistique (peinture, sculpture, photo, illustration...).


Par ailleurs il existe une sorte de « mode » des prises/volumes en escalade. J'essaie de maintenir une sorte de veille sur les produits proposés par les fabricants et leur utilisation par les ouvreurs.


Concernant le cahier des charges, je dirais que d'un point de vue esthétique il est plutôt libre. Pour ma façon de concevoir les prises, l'idée globale est de créer une sorte de design/concept de prise qui sera ensuite décliné en différentes tailles, formes, préhensions, dans le but de créer des gammes de produits homogènes et esthétiques. La qualité de la préhension est primordiale. Elle ne doit pas être traumatisante pour la main du grimpeur (reliefs inadaptés, formes inadaptées à la main,...) et doivent présenter un/des intérêts en ouverture.


Quelles sont les principales contraintes techniques pour la création de prises d'escalade ?


[THIBAULT] Effectivement, il y a principalement deux contraintes techniques à prendre en compte :

Premièrement la faisabilité industrielle liée aux protocoles de fabrication et à la production en série, et deuxièmement l'ergonomie d'utilisation liée à l'a qualité de la préhension, la solidité, le placement des vis de fixation …


Quelles sont les différentes étapes de la création d'une prise ?


[THIBAULT] Avant tout nous définissons les types de prises qui sont à remplacer ou ajouter au catalogue : taille, préhension, système de fixation, type d'utilisation (voies/blocs, profil préférentiel,...)

Ensuite, à l'aide d'outils qui m'inspirent (cutter, papier à poncer, râpe,...), j'essaie de définir une sorte de design/concept qui appartiendra à une gamme de prises et que j'essaierai de décliner sur différentes tailles, préhensions … C'est l'étape la plus captivante : la sculpture dans la mousse Polyuréthane.






Une fois les prises sculptées, nous devons préparer les prises pour l'élaboration du moule.Il s'agit là de rajouter le fameux « grain positif » spécifique à Altissimo et qui assure aux prises une adhérence « séche » et une longévité accrue.


Enfin, un peu à la manière de la pâtisserie, le moule en silicone est créé et les prises peuvent être fabriquées en séries, puis visser sur des murs, au plus grand bonheur des ouvreurs et des grimpeurs 😉


Entre le moment où tu imagines une prise et celui où tu la réalises, quelles sont les écarts et les adaptations effectuées ?


[THIBAULT] Il est vrai que parfois les formes imaginées, ne sont pas les plus pertinentes voire carrément irréalisables 🙂


Avant toute chose je ne m'interdis pas ni de me tromper ni de ne plus avoir d'inspiration. Dans ce sens, avec l'expérience, je n'hésite pas à sculpter sans but précis ou à mettre de côté une création qui n'aboutit pas... encore.


J'essaie de ne jamais perdre de vue l'essentiel : que la prise soit intéressante à grimper et qu'elle soit agréable à tenir. La qualité de la préhension est au centre du processus. L'objectif de la conception de prises est avant tout de créer un instrument grâce auquel les gens prendront du plaisir à grimper.








🧗🏻 Pour découvrir les nouveautés 2022 et l’avis de Nathan Ermacora, ouvreur et professeur d’escalade professionnel, rendez-vous sur l’article Prises d’escalade Altissimo : nouveautés 2022